Bordeaux super second : Une refonte ?

À cause des critères utilisés pour le classement originel en 1855 qui fonde aujourd’hui encore la liste des Grands Crus classés, de nombreux viticulteurs souhaitent une refonte de celle-ci. En effet, les critères étaient la prestance du château de l’exploitation, la notoriété, et le prix de vente du vin.
En se basant sur des critères pareils, on arrive difficilement à comprendre comment cette liste peut être une référence sur laquelle tout le monde se base pour définir la qualité d’un vin. C’est ainsi qu’une volonté de changer ces classements est née. Mais une barrière empêche ces changements : le classement Saint-Emilion ne peut être modifié que tous les dix ans.

La rébellion des super seconds

Les producteurs qui étaient lassés d’être laissés de côté par ce classement en ont en créé un autre pour tous les domaines qui pourraient théoriquement prétendre à cette appellation. C’est le bordeaux super second.
Malgré un nom étrange, ce classement regroupe tous les vins relégués au second rang par le système de classement et de notoriété archaïque. Pour découvrir la fondation du Bordeaux super second, c’est sur www.bordeaux-super-second.com que ça se passe.